vendredi 21 février 2014

Dans la tanière de Bill...



Dans la tanière à Bill on trouve d’étranges profils burinés et velus.
 Le regard plissé, le chasseur préhistorique veille sur les restes d’animaux antédiluviens et... le vestige d’une bouteille de Cognac XO.



On est bien en Charente.



 D’autres ont le regard vide de ceux qui savent que tout n’est que vanité.




Le gars du milieu en tient une sévère. On avait dit avec modération ! 




Dans la tanière à Bill il y a des os.




Des os par brouettes à inventorier qui attendent leur ultime tatouage.


 


Des os plus gros qui se bousculent au bout des tables. 




Toujours prêts à être étudiés.




Une « petite » vertèbre caudale de stégosauridé (à droite, couleur rouille) vient rejoindre les trois cervicales de l’année précédente. Elle vient tout juste d’être identifiée. Il serait opportun à présent de découvrir le squelette entier qui relie les deux bouts... Et quelques plaques aussi monsieur de Catburry... histoire de voir quelle allure avait notre char d’assaut à pattes.




Dans la tanière à Bill il y a de trés jolies pièces, soignées avec amour.





Pis des pieds à coulisse aussi.

Dans la tanière à Bill, il y a de célèbres paléontologues de passage qui brament devant le travail qui reste à accomplir...




Un casse tête à résoudre. 
Mettre de l'ordre dans un arbre phylogénétique obsolète.
Où placer notre bon MIMO ? 




Pour cela il faut relire toutes les publications sur les ornithomimosaures découverts de par le monde...
En évitant les pièges et gommant les erreurs de collègues un peu rapides en besogne...

Tenter de résoudre l'énigme.


Dans la tanière à Bill on n'est pas au bout de nos surprises.

Encore des plâtres à ouvrir.




Que trouvera-t-on dans le Kinder ?





Ben...




Des os.


La tanière à Bill... 




c'est un vrai cimetière !





2 commentaires:

  1. Excellent la photo de Ronan Alain avec les bois sur la tête :D

    RépondreSupprimer
  2. Huhuhu... J'allais pas m'en priver ! :)

    RépondreSupprimer